Le photographe - roman de Pierre Boulle

Publié le par Le surfer solitaire


Le photographe – roman de Pierre Boulle

 

 

 

    Waouh !... Quel livre !... Quel bon petit livre plein de suspenses, de manipulations et de situations machiavéliques.

 

    Martial Gaur est photographe professionnel. L’homme n’est pas né de la dernière pluie, et a été amené, au cours de sa vie, à couvrir plusieurs guerres. Nombre de ses photographies ont d’ailleurs connu de grands succès à travers le monde, lui assurant une réputation certaine parmi les gens du métier.

    Hélas aujourd’hui, à cause de son âge mais surtout à cause d’une blessure à la jambe, il ne peut plus partir à l’aventure comme avant, il ne peut plus partir à la chasse à l’évènement rare... Et le voilà donc confiné, à sa grande tristesse, à n’être capable que de faire les portraits des starlettes du moment, ou d’autres futilités du même genre, loin de l’exaltation qu’il avait connu autrefois.

    Cependant, la roue de la chance va un jour tourner en sa faveur...

    En effet, il va avoir l’opportunité de prendre LA photographie parfaite, celle qui va lui assurer une renommée mondiale...

    Celle-ci à un rapport avec un attentat qui se fomente contre le président de la France, Pierre Malarche. Martial Gaur va en découvrir l’existence... Et, dans un complet cynisme, dans une impartialité totale — impartialité intrinsèque, selon lui (ou plus exactement, selon celui qui l’a formé), au métier de photographe — il va user de toute sa psychologie et de tout son esprit de déduction afin de donner les subtiles impulsions nécessaires à la réussite du plan des conspirateurs, et, en ce qui le concerne, dans un contrepoint sournois, réaliser le cliché parfait, le cliché unique en son genre — unique de part sa qualité et son intensité.

 

    C’est un livre très court (dans les 190 pages) et qui fonctionne telle une mécanique parfaite, une mécanique presque froide (mais l’histoire et les personnages ne le sont pas), pour nous faire vivre un suspense très bien entretenu du début jusqu’à la fin. C’est un livre que je conseille donc. Très plaisant et facile à lire, je pense qu’il plaira (et a plu) à plus de 99% des personnes qui l’auront (et l’ont eu) un jour entre les mains. (J’adore faire ce genre de statistique.)

 

    (Comme je suis récemment tombé sur un nid de bouquin d’occasion de Pierre Boulle, il est donc fort possible que la majorité des critiques qui suivront aient traits à ses livres...)



Publié dans Critiques livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article